I pour INSPIRER et INSUFFLER des décors intérieurs, des ambiances…

Mis en avant

I pour  INSPIRER des décors intérieurs, INSUFFLER des ambiances qui combinent le charme de l’ancien dans les habitations modernes, contemporaines, design…

Osez mélanger les Styles, les Epoques. Les objets décoratifs anciens, le mobilier d’époque voire de style, s’harmonisent souvent remarquablement bien dans un intérieur moderne, contemporain, design. Créez une ambiance, un intérieur qui vous charme et vous ressemble…

Dare to mix up Styles and Periods…. Antiques, ancient artwork often display remarkably well withingreat modern interiors. Create an ambiance, an interior decor which really looks like you.

https://www.proantic.com/display.php?mode=obj&id=584542

vers toutes les nouveautés : https://antina-market.com/galerie-internet-antiquites/nouveautes-objets/

la sculpture : https://www.proantic.com/display.php?mode=obj&id=601348

les antilopes : https://www.proantic.com/display.php?mode=obj&id=145431

T pour TROUVER et TRANSMETTRE des pépites décoratives

Mis en avant

T pour TROUVER des pépites décoratives & TRANSMETTRE des petits trésors du patrimoine artisanal et culturel, qui passent les époques, les styles…

Osez mélanger les Styles, les Epoques. Les objets décoratifs anciens, le mobilier d’époque voire de style, s’harmonisent souvent remarquablement bien dans un intérieur moderne, contemporain, design. Créez une ambiance, un intérieur qui vous charme et vous ressemble…

Dare to mix up Styles and Periods…. Antiques, ancient artwork often display remarkably well withingreat modern interiors. Create an ambiance, an interior decor which really looks like you.

vers toutes les nouveautés : https://antina-market.com/galerie-internet-antiquites/nouveautes-objets/

@marieolssonnylander  @sfgirlbybay

N pour NOURRIR la curiosité de nos clients et visiteurs du monde…

Mis en avant

N pour NOURRIR la curiosité de nos clients et visiteurs du monde, pour apprendre toujours et encore.

 

Osez mélanger les Styles, les Epoques. Les objets décoratifs anciens, le mobilier d’époque voire de style, s’harmonisent souvent remarquablement bien dans un intérieur moderne, contemporain, design. Créez une ambiance, un intérieur qui vous charme et vous ressemble…

Dare to mix up Styles and Periods…. Antiques, ancient artwork often display remarkably well withingreat modern interiors. Create an ambiance, an interior decor which really looks like you.

vers toutes les nouveautés : https://antina-market.com/galerie-internet-antiquites/nouveautes-objets/

 

OSER les assiettes décoratives !

Mis en avant

Mix & Match à découvrir dans le nouveau hors-série inspirations de ELLE Décoration

Publié le 7 octobre 2021 à 09h01

SOURCE : https://www.elle.fr/Deco/News-tendances/Mix-Match-a-decouvrir-dans-le-nouveau-hors-serie-inspirations-de-ELLE-Decoration-3964733 @elledecorationfr

_________________________________________

LA MANUFACTURE DE LONGWY

L’histoire de la Manufacture des Emaux de Longwy 1798, faïencerie historique au savoir-faire unique au monde

Célèbre par sa puissante empreinte sur l’industrie de la céramique, la famille Boch est à l’origine de la fondation en 1798 de la Faïencerie de Longwy dans un ancien couvent.

Sa production gagnera en renommée après la visite de l’Empereur Napoléon 1er qui commandera à Longwy les services de table destinés aux Maisons Impériales de la Légion d’Honneur. En 1835, la famille d’Huart devient propriétaire de la faïencerie et la fera prospérer durant tout le 19e siècle.

Vers 1870, en pleine époque orientaliste et pour riposter aux importations croissantes en provenance du Japon et de Chine, on fait venir à Longwy le directeur même des usines du Mikado, l’italien Amédée de Carenza qui apporte avec lui ses idées exclusives : prenant pour modèle les émaux métalliques trouvés en Chine et au Japon, de Carenza imagine leur équivalent céramique : les premiers émaux de Longwy sont nés et leur renommée ira grandissant.

A la même époque, la faïencerie continue à produire des faïences “d’usage” aux motifs de fleurs et d’oiseaux.

Vers 1918, le style Art Déco, au travers de la collaboration avec Printemps-Primavera, marque une période féconde dont le point culminant sera la participation à l’exposition des Arts Décoratifs de 1925. Ce style passera ensuite lentement de mode pour disparaître à la fin des années 30.
Après une période de sommeil, la faïencerie a travaillé, au cours des vingt dernières années, à un renouveau profond des formes et des décors. Des relations se sont créées avec de nombreux artistes et designers contemporains apportant un nouveau souffle au sein de cette vénérable maison.

Depuis plus d’un siècle, Longwy détient l’exclusivité des émaux cloisonnés sur faïence. Toutes les pièces issues de notre maison portent le tampon historique et sont accompagnées d’un certificat d’origine. La faïencerie a entamé son troisième siècle d’existence en 1998.


En 2015, l’histoire de la Manufacture continue grâce au groupe Emblem. L’ambition est à la préservation des savoir-faire, au renouveau de la création et à la reconquête des marchés internationaux.

SOURCES : https://www.emauxdelongwy.com/pages/fabrication

La Peinture des Oiseaux

L’illustration ornithologique débute au paléolithique, 14000 ans avant notre ère, on peut observer des représentations d’oiseaux sur les murs des grottes de Lascaux en Dordogne. On en trouve des exemples également chez les Sumériens, les égyptiens, les grecs, les romains…

Dès le XVIIème siècle, les oiseaux ont nourri les analyses scientifiques. Les naturalistes ont répertorié un nombre croissant d’espèces. Ils se sont intéressés à l’Afrique et aux terres lointaines. Les savants ont fait appel à des dessinateurs pour conforter leur travail et le restituer sur le papier de livres prestigieux.  Vers la fin du XVIIIème siècle, on assiste à une démocratisation des encyclopédies qui représentent des animaux.

Buffon écrit son « Histoire naturelle » de 1749 à 1783 (90 volumes). On aura aussi « Ornithologie » en 1760 (6 volumes), illustrée par François-Nicolas Martinet qui travaillera également pour Buffon.

On observe un renouveau au XIXème siècle grâce à l’évolution des techniques de gravure (comme la lithographie ou la gravure sur bois debout inventées au XVIIIème) qui favorisent le détail et la duplication.

Aquarelle à deux têtes d’aigles royals signées Philippe Varnardois
Dimensions à vue : 38,5 x 28,5 cm
Prix de vente : 380€ –

Illustrateur naturaliste et ornithologue, Philippe Vanardois dirige le centre régional de sauvegarde de la faune sauvage qu’il a créé à la ferme du héron de Villeneuve d’Ascq.
Son métier lui permet de conjuguer ses deux passions : le dessin et les oiseaux.

Dès le début du XIXème siècle, l’exotisme et la représentation de pays lointains sont fréquents et constituent une sorte de paradis perdu. A cette époque, les savants, lors d’expéditions, faisaient toujours appel à des dessinateurs. A leur retour, des artistes comme Jacques Barraband, travaillaient à partir de ces dessins sur le vif et les observations recueillies sur le terrain. Ils se rendaient également dans les cabinets où ils observaient les collections (comme au Muséum). Ainsi, Barraband peignait les oiseaux qu’il n’avait que rarement vus de leur vivant.

sources : https://www.proantic.com/magazine/jacques-barraband-peintre-oiseaux-temps-de-napoleon-ier/

Aquarelle à deux têtes d’aigles royals signées Philippe Varnardois
Dimensions à vue : 44,5 x 34 
Prix de vente : 380€ –

Illustrateur naturaliste et ornithologue, Philippe Vanardois dirige le centre régional de sauvegarde de la faune sauvage qu’il a créé à la ferme du héron de Villeneuve d’Ascq.
Son métier lui permet de conjuguer ses deux passions : le dessin et les oiseaux.